Les recommandations lecture #3

Recommandations de Pierre Vitali

Le traître et le néant – 2021

Auteurs : Gérard Davet et Fabrice Lhomme

Editions Fayard

Prix : 24,50€

638 pages

Après le livre Sarko m’a tuer, sur la présidence de Nicolas Sarkozy et le livre Un président ne devrait pas dire ça…, sur la présidence de François Hollande, il s’agit du nouveau livre politique sur la présidence d’Emmanuel Macron, par les deux grands reporters du Monde : Gérard Davet et Fabrice Lhomme. 

Alors que la campagne présidentielle commence sans jamais aborder la question du bilan du président sortant, les deux auteurs racontent le pouvoir solitaire d’un homme, habile, éperdu lui-même et révèlent les dessous de la conquête de l’Élysée, puis l’exercice du pouvoir et de sa toute-puissance. Sans aucune idéologie, la trahison semble avoir enfanté le néant.

La France sous nos yeux : économie, paysages, nouveaux modes de vie – 2021

Auteurs : Jérôme Fourquet et Jean-Laurent Cassely

Editions du Seuil

Prix : 23€

496 pages

Après le succès de l’Archipel français (Seuil, 2019), Jérôme Fourquet, directeur du département Opinion à l’IFOP, cherche ici à présenter la France contemporaine. Aux côtés de Jean-Laurent Cassely, journaliste (Slate.fr, L’Express) et essayiste, ce livre dessine les nouvelles réalités et bouleversements économiques, culturels et sociaux de la France depuis les années 1980.

Avec un regard détaillé, sourcé et innovant, les deux auteurs nous invitent à porter un regard nouveau sur cette France recomposée. Il s’agit du livre à lire pour comprendre au mieux les changements sociétaux et donc politiques, actuels et à venir. 

Recommandations de Emilien Pouchin

L’Europe face à l’Islam – Histoire croisée de deux civilisations – 2021

Auteur : Olivier Hanne

Editions Tallandier

Prix : 23€

432 pages

L’historien et islamologue Olivier Hanne se livre ici à un travail historique de comparaison et de mise en relation des civilisations européenne et islamique. Il revient sur les fondements théologiques (le rapport au Livre Saint, au Prophète, au sacré) et politiques (la construction du pouvoir temporel, de la loi, de la nation moderne), ainsi que sur les différentes approches du temps et de la géographie pour comprendre ce qui définit ontologiquement ces deux espaces. Entre oppositions et partages, les sphères d’influence ont rarement été nettement séparées et les deux civilisations se sont souvent définies l’une par rapport à l’autre. En bref, il s’agit là d’un livre bien loin des débats médiatiques et qui étudie en profondeur – à l’aide de l’histoire et de la philosophie -, les identités européenne et islamique.

Eloge des frontières – 2013

Auteur : Régis Debray

Editions Gallimard

Prix : 5,70€

96 pages

Prenant à contre-courant l’idée dominante à gauche de poursuivre la mondialisation et d’abaisser toutes les barrières, Régis Debray écrit ce court manifeste pour réhabiliter les frontières. A l’aide d’une très belle plume et d’une argumentation percutante, il compare la frontière à une membrane vivante, qui laisse passer et qui protège. Elle est ce qui définit une identité, ce qui permet de se sentir chez soi, mais également de s’ouvrir sur le monde, d’accéder à l’universel. La négation de la frontière, souhaitée par l’économisme et le technicisme, est en réalité un projet promu par les élites, qui à la fois détruit les cultures et est nocif pour les plus défavorisés. Voilà une argumentation intéressante dont la gauche devrait se saisir pour renouveler son cadre conceptuel.

Recommandations de Lucas Da Silva

Voyage en Europe : de Charlemagne à nos jours – 2019

Auteur : François Reynaert

Editions Fayard

Prix : 22,50€

320 pages

A l’heure où les replis nationaux et les exacerbations identitaires vont bon train, le journaliste François Reynaert fait ici le choix intelligent d’inviter le lecteur dans un voyage à travers le continent européen : d’Aix-la-Chapelle à Bologne, de Prague à Cracovie, en passant par Versailles, il s’agit de comprendre tout ce qui fonde l’histoire commune des Européens. 

Il est ainsi saisissant de constater que les peuples du Vieux Continent partagent les mêmes racines, ont vécu exactement la même chronologie historique et ont connu des bouleversements communs : le chistianisme, la royauté, la chevalerie et le commerce au Moyen-Age, la conquête du « Nouveau Monde », les guerres de religion, la révolution philosophique et scientifique des Lumières, les révolutions des peuples, l’émergence des nations, la révolution industrielle qui mène l’Europe à dominer le monde, les guerres mondiales… 

Une lecture finalement très instructive et entraînante, regorgeant d’anecdotes historiques plus passionnantes les unes que les autres qui remettent en perspective notre histoire que l’on pense (trop souvent) strictement et exclusivement nationale.

Le droit d’emmerder Dieu – 2021

Auteur : Richard Malka

Editions Grasset

Prix : 10€

96 pages

Vous ne lirez sans doute pas de meilleur plaidoyer cette année. C’est un ouvrage au titre volontairement provocateur qui défend fièrement, avec force et courage les valeurs de la République française. C’est un éloge à la liberté d’expression, au droit au blasphème, à la libre critique de toutes les religions sur le territoire français ; c’est une merveilleuse défense du droit face à la barbarie, de la raison face au fanatisme, des Lumières face à l’obscurantisme. 

Le grand avocat qu’est Richard Malka, ayant à cœur de défendre corps et âme Charlie Hebdo, nous dévoile ici la plaidoirie qu’il avait préparée pour le procès historique des attentats de janvier 2015. En quelques pages, l’auteur n’accepte aucune compromission sur le droit intangible de critiquer librement les religions en France. Il revient ainsi sur l’histoire des fameuses caricatures du prophète Mahomet, il explique l’histoire du blasphème, il dévoile l’histoire du journal Charlie, et il dresse le portrait des accusés et de « ceux qui ont soufflé sur les braises ». De la même manière qu’on a abandonné le professeur Samuel Paty aux mains des islamistes, de la même manière qu’on a laissé la jeune Mila seule face aux menaces de mort alors qu’elle avait simplement exercé son droit de critiquer l’islam, les disparus de Charlie Hebdo sont aussi dûs aux lâchetés et aux trahisons de certaines nos « élites » intellectuelles et de nos politiques.

Recommandations de Maxime Feyssac

D‘autres vies que la mienne – 2009

Auteur : Emmanuel Carrère

Editions Gallimard

Prix : 8€

334 pages

On commence avec un ouvrage un peu plus léger, mais qui n’en est pas moins politique. Un livre (de poche) que je considère être un classique de la littérature française de ce début de XXIème siècle. Si vous êtes à la recherche d’une belle histoire, qui parle d’amour, de deuil, de famille, mais aussi de droit, de justice, de pauvreté, de handicap, vous êtes au bon endroit. Il s’agit tout simplement d’une des plus belles histoires qu’il m’ait été donné de lire, au point qu’il est difficile de ne pas avoir les larmes qui montent aux yeux à la lecture des dernières pages. Emmanuel Carrère raconte avec une profonde justesse des scènes de vie dont il est témoin, comme pour nous rappeler la beauté de l’autre et de son expérience.

Malgré ses 334 pages il se dévore très rapidement, et une fois terminé vous n’aurez qu’une envie : le recommander à quelqu’un d’autre.

Les politiques publiques durant la crise : 2008 et ses suites – 2021

Auteurs : sous la direction de Patrick Hassenteufel et Sabine Saurugger

Editions Presses de Sciences Po

Prix : 27€

330 pages

Cette fois-ci je vous propose un ouvrage un peu plus universitaire, qui saura vous épauler dans vos exposés et vos dissertations cette année. Tout fraîchement sorti de l’imprimeur il y a quelques semaines, cet ouvrage, qui recoupe les analyses de 17 auteurs, s’attèle à analyser l’impact de la crise économique sur l’action publique des années 2010. Au programme : finance, budget, défense, mais aussi politiques sociales, chômage et environnement. Mention spéciale pour la cadre comparatif à l’échelle européenne, qui permet de comprendre l’impact global des crises sur nos politiques publiques, ainsi que l’impact actuel de la Covid-19. Un indispensable pour ceux voulant étudier les politiques publiques et l’action publique. Ces analyses, riches d’illustrations et de nombreuses sources, vous permettront de vous démarquer de vos compères qui se limitent aux classiques de l’étude des politiques publiques qui commencent, avouons-le, à prendre un peu la poussière.

Recommandations d’Elodie Francisco

No Society – La fin de la classe moyenne occidentale – 2018

Auteur : Christophe Guilluy

Editions Flammarion

Prix : 18€

246 pages

Visionnaire concernant la crise des gilets jaunes avec la publication de son fameux ouvrage, La France périphérique, Christophe Guilluy revient pour nous expliquer comment les elites occidentales, “le monde d’en haut”, ont rompu le lien qu’ils avaient avec le bas, ce qui nous a fait basculer dans une “no society”. Pour l’auteur, les conséquences de cette rupture sont la vague populiste que tous les États occidentaux connaissent depuis quelques années maintenant. En effet, les périphéries des grandes métropoles – via le populisme – tentent de faire redescendre sur terre cette élite mondiale complètement hors-sol. La campagne présidentielle ne fait que commencer mais nous savons, par avance, que le sujet de la classe moyenne sera centrale. Pour comprendre tous les enjeux de cette classe moyenne qui disparaît, d’année en année, et pour éviter toute confusion durant les débats présidentiels, cet ouvrage est essentiel. 

10 questions + 1 sur l’Union Européenne – 2019

Auteurs : David Cayla et Coralie Delaume

Editions Michalon

Prix : 12€

126 pages

Si vous souhaitez comprendre, une bonne fois pour toutes, qu’est-ce que l’Union européenne, ce livre est fait pour vous. De manière claire, limpide et lumineuse, Coralie Delaume et David Cayla vous éclairent sur l’illusion d’une Union européenne démocratique et sociale. Pour ceux qui doutent de l’utilité de l’Union Européenne, ce petit ouvrage vous fera passer du côté obscur de la force. 

Pour les autres, eurobéats, il vous permettra de vous remettre en question sur votre vision des institutions européennes et, potentiellement, exiger de notre classe politique une position plus ferme vis-à-vis de Bruxelles. En hommage à Coralie Delaume, décédée il y a un an, qui a consacré sa vie à écrire sur l’importance de la souveraineté des peuples en Europe, ce livre est une parfaite mise en bouche pour découvrir ses autres essais : Europe, les États désunis (2014), La fin de l’Union Européenne, Le couple franco-allemand n’existe pas (2018)…