Top 10 des meilleurs films politiques

  • 1 : Vice

🇺🇸 USA, 2018, Adam McKay, 132 minutes, 4 prix, 22 nominations

DĂ©couvrez l’incroyable vie de Dick Cheney, 46ème Vice-PrĂ©sident des USA, de 2001 Ă  2009, dans ce film biographique. Comment un jeune du Wyoming devient l’un des hommes les plus puissants et influents des États-Unis, occupant des bureaux dans tous les lieux stratĂ©giques de pouvoirs : Chambre des ReprĂ©sentants, SĂ©nat, Pentagone, CIA et dans le bâtiment du bureau exĂ©cutif Eisenhower. Entre humour et tragĂ©die, c’est une plongĂ©e dans le monde politique amĂ©ricain, un mĂ©lange de jeux de pouvoir et d’intĂ©rĂŞts privĂ©s.  

« un grand film sur la manipulation politique. Machiavélique. » Le Dauphiné Libéré

La bande-annonce du film :

  • 2 :  L’exercice de l’État

🇫🇷🇧🇪France/Belgique, 2011, Pierre Schoeller, 115 minutes, 8 prix et 39 nominations

Ce film propose une immersion dans l’exercice de l’État, dans ce qu’il a d’intense, d’immĂ©diat et de profond. Le ministre des Transports Bertrand Saint-Jean doit faire face Ă  une actualitĂ© pleine de rebondissements et Ă  la volontĂ© du gouvernement de privatiser les gares ferroviaires. Entre politique et administration, ce sont des hommes au cĹ“ur de la machine Ă©tatique, oĂą tout s’enchaĂ®ne dans une sociĂ©tĂ© complexe. 

« L’Exercice de l’État est un film en tension constante, et c’est sa grande rĂ©ussite. (…) Ce film-lĂ  manquait. Il nous comble. » Telerama

  • 3. El Reino 

🇪🇸Espagne, 2018, Rodrigo Sorogoyen, 132 minutes, 8 prix, 5 nominations

El Reino nous plonge dans un engrenage infernal, celui d’une situation de crise dans un scandale mĂ©diatique de corruption. Manuel LĂłpez Vidal est un homme politique espagnol prometteur, qui se retrouve au cĹ“ur d’un scandale de corruption impactant sa famille et ses amis. Dans une atmosphère paranoĂŻaque, oĂą plusieurs vĂ©ritĂ©s cohabitent, le film questionne plutĂ´t qu’il ne condamne. 

« Maîtrisant une assez réussie logique comportementaliste, El Reino plonge le spectateur au cœur d’une machine entropique. » Le Monde

  • 4. La Cravate

🇫🇷France, 2020, Mathias Théry et Étienne Chaillou, 97 minutes, 1 nomination

Ce film documentaire raconte l’histoire de Bastien, un jeune militant RN du Nord de la France, en suivant son parcours de vie politique en pleine campagne prĂ©sidentielle. Dans une forme originale, oĂą se percutent les images documentaires, l’analyse de l’auteur et l’avis commentĂ© de Bastien, ce film touchant est sincère de vĂ©ritĂ©. Symbole de nombreux Français, ce film documentaire est un vĂ©ritable marqueur de notre Ă©poque politique. 

« Ce documentaire offre un éclairage sur les rivalités du parti et le décalage entre ses cadres et la base. Mais sa plus grande réussite tient au choix d’explorer l’intime pour raconter la politique. » Le JDD

  • 5. Pentagon Papers 

🇺🇸USA, 2018, Steven Spielberg, 116 minutes, 9 nominations

InspirĂ© des faits rĂ©els de la publication des Pentagon Papers par le New York Times et le  Washington Post au dĂ©but des annĂ©es 1970, ce film nous transporte dans les milieux politiques, mĂ©diatiques et financiers au cĹ“ur de rĂ©vĂ©lations et de mensonges. Quand les intĂ©rĂŞts de l’État et la libertĂ© du journalisme se percutent, ce film prĂ©sente le courage des femmes et des hommes qui surmontent les Ă©preuves pour rĂ©vĂ©ler la vĂ©ritĂ©.

« Un film essentiel, politique et fĂ©ministe qui, sous couvert de raconter hier, en dit long sur les Etats-Unis aujourd’hui. » LCI 

  • 6. La Dame de Fer 

🇬🇧🇫🇷Royaume-Uni/France, 2012, Phyllida Lloyd, 105 minutes, 8 prix, 4 nominations

Dans ce film biographique de Margaret Thatcher, Meryl Streep incarne avec force la dame de fer, pour retracer une vie marquante de la politique des annĂ©es 1980. Alors malade de l’Alzheimer, elle est rattrapĂ©e par ses souvenirs alors qu’elle est âgĂ©e de plus de 80 ans. Entre son prĂ©sent et son passĂ©, le film revient sur les difficultĂ©s rencontrĂ©es par cette femme de courage dans sa carrière politique et dans ces onze annĂ©es Ă  la tĂŞte du Royaume-Uni. 

« Meryl Streep incarne une Margaret Thatcher plus vraie que nature. » Le Parisien

  • 7. Alice et le Maire 

🇫🇷France, 2019, Nicolas Pariser, 103 minutes, 2 prix, 7 nominations

Fabrice Luchini incarne avec brio, le maire de Lyon, Paul Théraneau, plein de lassitude après plus de 30 ans de carrière politique. Alice Heimann, jouée par Anaïs Demoustier, est alors une jeune philosophe, embauchée par la mairie, afin de stimuler intellectuellement le maire. De cette relation particulière, bousculant les certitudes, naît une réflexion sur la confrontation entre la pensée et l’action, qui permettra de reconnecter le maire à la réflexion, mais peut-être moins à la politique.

 Â« Une fĂŞte des maires qui fait des Ă©tincelles. » Le Figaro

  • 8. Adults in the room

🇬🇷🇫🇷Grèce/France, 2019, Costa-Gavras, 124 minutes, 1 prix, 2 nominations

AdaptĂ© du livre du sulfureux Yánis Varoufákis, Conversations entre adultes. Dans les coulisses secrètes de l’Europe, ce film prĂ©sente les difficiles nĂ©gociations avec l’Europe, le FMI et le nouveau gouvernement grec après la victoire du parti Syriza en 2015. Dans un pays en crise Ă©conomique depuis 7 ans, confrontĂ© Ă  l’austĂ©ritĂ© et aux attentes de son peuple, il prĂ©sente les jeux d’influences et les difficiles choix des dirigeants grecs, dans une tragĂ©die moderne. 

« Une leçon d’histoire contemporaine passionnante. » Ouest France 

  • 9. Quai d’Orsay

🇫🇷France, 2013, Bertrand Tavernier, 113 minutes, 4 prix, 4 nominations

Plongez dans le monde du Ministère des Affaires Étrangères en suivant les aventures d’Arthur, fraîchement arrivé dans le cabinet du ministre joué par Thierry Lhermitte. Rendant hommage au discours historique de Dominique de Villepin prononcé à l’ONU en 2003, le film suit le fonctionnement du Ministère au fil des crises internationales. Si le ton du film oscille entre humour et jeu politique, reste qu’il s’agit d’un quasi-documentaire s’inspirant de témoignages de personnes ayant travaillé au véritable Quai d’Orsay.

« Tavernier adapte avec brio la bande-dessinée de Blain et Lanzac sur Dominique de Villepin en ministre des Affaires étrangères survolté ». Le Figaro

  • 10. La ConquĂŞte

🇫🇷France, 2011, Xavier Durringer, 105 minutes, 3 nominations

Ce film biographique, sur la conquĂŞte du pouvoir par Nicolas Sarkozy en 2007, propose une plongĂ©e dans les coulisses de cette Ă©lection marquante. Dans une campagne folle, au cĹ“ur de pressions politiques et mĂ©diatiques, on voit apparaĂ®tre une vĂ©ritable bĂŞte politique, mais aussi un un homme blessĂ©, qui dans cette hypermĂ©diatisation, gagne le pouvoir mais perd sa femme. 

« A la fin, on fĂ©licite sincèrement les acteurs, leur travail remarquable, la façon dont ils ont rĂ©ussi Ă  s’approcher au plus près de leurs personnages sans sombrer jamais dans l’imitation ou la caricature. » Marianne