Les recommandations lecture

Les recommandations de Pierre Vitali

Les deux clans. La nouvelle fracture mondiale

Auteur : David GOODHART

Prix : 19,50€

Nombre de pages :  268

Ce livre expose en français son ouvrage original, longtemps numéro 1 des ventes en Angleterre : The road to somewhere : the populist revolt and the future of politics. Il présente la nouvelle fracture de la mondialisation entre ceux de partout, les Anywhere, et ceux de quelque part, les Somewhere

Selon Emmanuel TODD : “un livre capital : l’analyse politique la plus percutante pour comprendre ce qui se joue aujourd’hui”. 

La ruée vers l’Europe. La jeune Afrique en route pour le Vieux Continent

Auteur : Stephen SMITH

Prix : 20,90€

Nombre de pages :  395

Plusieurs fois primé, cet essai de géographie humaine est incontournable pour comprendre la pression migratoire à venir. Chiffré, sourcé et documenté, ce livre pose un constat, pense à l’avenir et dresse cinq hypothèses pour ouvrir le débat, en essayant de se détacher à la fois de l’égoïsme national et de l’angélisme humaniste. 

En 2018, La ruée vers l’Europe a été récompensé par le Prix Brienne du livre de Géopolitique, par le Prix littéraire de la Revue des Deux Mondes et par un Grand Prix de l’Académie française. 

Les recommandations de Lucas Da Silva

Les luttes des classes en France au XXIe siècle

Auteur : Emmanuel Todd

Prix : 22€

Nombre de pages : 384 

Lorsqu’on évoque notre communauté nationale, les thèses de Christophe Guilluy ou celles de Jérôme Fourquet font figure d’autorité dans la description d’une société française fragmentée (la « France périphérique » ou « l’archipelisation de la société »). Avec son nouvel ouvrage, Todd propose une analyse opposée : il observe une population française plus uniforme que jamais, réunie par une inéluctable lutte des classes dont le soulèvement des Gilets jaunes fut le premier acte…

L’un des intérêts de cet ouvrage de Todd apparaît donc dans le parallèle que l’on peut dresser avec un grand succès sorti un an plus tôt : L’Archipel français de Fourquet. Le premier évoquant une homogénéisation et le second préférant parler d’une fracture.

Les leçons du pouvoir

Auteur : François HOLLANDE

Prix : 8,40€

Nombre de pages: 504

Pour tout passionné de la vie politique française, se plonger dans le récit du quotidien d’un Président de la République apparaîtra toujours palpitant. Entre décisions difficiles, controverses sur les politiques menées, anecdotes à propos des relations internationales, regrets amers, François Hollande évalue avec sincérité le bilan de son mandat.

A savoir, cette édition de poche est complétée de trois nouveaux chapitres dans lesquels l’ancien chef d’Etat se projette sur l’avenir à partir de trois thèmes : la gauche, l’écologie et l’Union européenne. L’un des derniers grands tenants de la social-démocratie française cherche ici à proposer, et c’est tout à son honneur.

Les recommandations de Maxime Feyssac

Comment on a laissé l’islamisme pénétrer l’école

Auteur : Jean-Pierre OBIN

Prix : 18 €

Nombre de pages :  158

Comment terminer cette année sans vous recommander l’excellent livre de J-P. Obin, tiré du rapport du même nom. Alliant réflexion théorique et observations de terrains, cet ouvrage d’un ancien inspecteur de l’Education Nationale vous permettra d’avoir un témoignage crédible et sérieux de la situation au sein de l’E.N.; non-partisan, Monsieur Obin se contente d’observer ce qu’il a vu au long de sa carrière, et son constat est glaçant. Petit plus: le livre est relativement court et se lit très bien en moins d’une semaine.

Le règne des entourages

Auteurs : Jean-Michel EYMERI-DOUZANS, Xavier BIOY, Stéphane MOUTON

Prix : 45€

Nombre de pages :  876

Après vous avoir recommandé un ouvrage “tout public” et facile d’accès, je me permets de recommander cet excellent livre, indispensable pour toute personne s’intéressant sérieusement au fonctionnement de nos institutions. C’est long et c’est cher, mais ce recueil d’études, d’analyses et de témoignages n’en demeure pas moins le meilleur moyen pour comprendre le fonctionnement des cabinets ministériels, mais aussi des cabinets de conseils et des jeux d’influences au sein de l’administration française. Attention: après sa lecture vous risqueriez de sérieusement remettre en cause la nature “démocratique” du régime actuel.

Les recommandations d’Etienne Le Reun

L’Opium des Intellectuels

Auteur : Raymond Aron

Prix : 10, 20€

Nombre de pages :  334

Doit-on encore réellement présenter cette “Bible de l’anti-collectivisme » ? Au milieu d’une intelligentsia parisienne prise en otage dans les bras de la théorie marxiste, entourés de ceux qu’il s’amuse à appeler les « communistes et autres communisants”, Aron écrit ce livre, résolument résistant. Vous y trouverez l’un des développements les plus complets pour déconstruire brique par brique l’idéologie révolutionnaire et collectiviste. Une ode à l’humanité, à la liberté, au bon et à la démocratie. 

Pensées sur la politique

Auteur :Blaise Pascal

Prix : 7€

Nombre de pages :  177

On connaît Pascal pour ses pensées, beaucoup moins pour son approche de la politique. Et pourtant, celle-ci se trouve être d’une extrême richesse et d’un pragmatisme surprenant. Mélange entre un Machiavel radical et un Nietzsche moderne, Pascal discute dans ce regroupement de fragments de thèmes aussi larges que la toute-puissance de la force en politique, la place de la haine ou encore l’acceptabilité du pouvoir et son incarnation dans l’élite. Pascal est à la fois anarchiste, car il critique l’autorité, la justice et l’ordre social, et en même temps le conservateur le plus absolu : un mélange explosif et terriblement prenant.

Les recommandations d’Emilien Pouchin

L’empire du moindre mal

Auteur : Jean-Claude Michéa

Prix : 8€

Nombre de pages :  205

Si vous êtes initié à la philosophie politique et à la théorie libérale, alors ce livre est fait pour vous. Michéa y dévoile que l’idée fondamentale des libéraux était d’évacuer les questions religieuses et morales de l’Etat, considérées comme responsables des guerres qui déchiraient les communautés humaines. La finalité du libéralisme n’est donc pas d’établir la meilleure société possible, puisque la définition de ce qui est « bon » inclut nécessairement une dimension morale, mais de construire la moins pire possible (d’où, l’Empire du moindre mal). Ainsi, il décrit comment la société libérale a établi le règne du Droit et de l’Economie, ainsi que l’idéologie de la Croissance et du Marché, pour tempérer et réguler de manière neutre les relations entre individus tournés vers leurs intérêts particuliers.

Psychologie des foules

Auteur : Gustave le Bon

Prix : 7,50€

Nombre de pages :  192

Écrit en 1895, à l’époque où les foules étaient considérées comme la principale menace pesant sur l’organisation sociale et politique, ce livre demeure frappant d’actualité. A travers sa vision des foules, décrites comme des êtres primitifs dépourvus d’esprit critique, on apprend qu’elles peuvent être aisément manipulées. Ainsi, Gustave le Bon s’est avéré clairvoyant sur les méthodes adoptées par les régimes totalitaires du XXè pour contrôler les peuples. Après avoir lu ce livre, on comprend également mieux la peur que les élites politiques ont du phénomène populiste et de la possible émergence d’un leader rassemblant le peuple. 

Les recommandations de Domitille Viel

La langue des médias

Auteur : Ingrid Riocreux

Prix : 9,59€

Nombre de pages :  336

Ingrid Riocreux se penche dans cet ouvrage sur un acteur omniprésent et pourtant trop peu observé : le journaliste. Si tous les citoyens se tiennent au courant de l’actualité, peu analysent ceux qui leur transmettent les informations : et si les journalistes qui se clamaient les plus neutres étaient les plus dangereux pour notre appréciation de la réalité ? Fausse neutralité, négligences, fautes de français à répétition : l’auteure offre un regard agacé sur “le Journaliste” à l’aide d’exemples concrets et récents. Un ouvrage aussi bon sur le fond que sur la forme, pour se prémunir des conséquences négatives du journalisme d’apparence la plus inoffensive.

La persuasion clandestine

Auteur : Vance Packard

Prix : 23.10 €

Nombre de pages :  244

Avec tout le recul que mérite cet ouvrage publié en 1957, sa lecture ne peut qu’être bénéfique pour répondre aux questions que l’on ne se pose pas assez. Vance Packard nous offre ici un aperçu de ce que les publicitaires ont compris de notre psychologie. Si ces manipulations peuvent paraître dangereuses et immorales lorsqu’elles sont mises entre les mains des commerciaux et politiques, leur analyse nous offre des clés pour mieux comprendre ce qui nous pousse à agir. Si nos déterminismes psychologiques et méandres subconscients nous sont obscurs et difficiles à accepter, ils sont habilement utilisés pour nous faire acheter, voire pour nous faire voter. Voici donc une fenêtre ouverte sur les différents outils de la communication de masse, pour mieux connaître et contrôler vos actes et pensées.

Les recommandations de Lucas Perriat

L’Homme Nu: la dictature invisible du numérique

Auteurs : Marc Dugain et Christophe Labbé

Prix : 17,90€

Nombre de pages :  320

Dans cet ouvrage, c’est de la réussite machiavélique d’une industrie qui a pris définitivement le contrôle de la Terre, sans contraintes ni violence apparente, qu’on on peint le portrait. Les deux auteurs dénoncent la dominance des Big Data, alliés aux services de renseignements, qui émergent en une puissance réformatrice de l’Humanité remettant en cause les fondements démocratiques de nos sociétés occidentales. L’objectif est de pointer du doigt une dictature imminente et sans précédent à défaut de s’attarder sur les aspects positifs du numérique.

Les Manipulations de l’information : un défi pour nos démocraties

Auteurs : J.-B. Jeangène Vilmer, A. Escorcia, M. Guillaume, J. Herrera

Prix : 9 €ou format pdf en téléchargement gratuit sur diplomatie.gouv.fr

Nombre de pages :  210

Rapport du Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS) du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et de l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (IRSEM) du ministère des Armées

L’objet de cet ouvrage est l’étude des manipulations de l’information d’origine étatique visant à fragiliser ou à déstabiliser le débat démocratique dans d’autres États. Le rapport a 4 visées distinctes : analyser les causes et acteurs des manipulations de l’information, leurs procédés, les contre-mesures adoptées puis les défis futurs que présente ce phénomène.   Ce rapport a été produit en indépendance totale et, de ce fait, ne relève pas d’une position officielle du gouvernement français.